Vous êtes médecin
dermatologue ou
généraliste

Présentation du test MELAPRED

Le risque d’apparition d’un mélanome cutané est associé à des facteurs de risque cliniques (couleur de la peau, des yeux, phototype, nombre de grains de beauté,...) et à des facteurs génétiques (gènes de prédisposition ou de protection à la maladie).
 MELAPRED est un test qui intègre à la fois les facteurs de risque génétiques et les facteurs de risque cliniques du mélanome, ce qui permet de calculer pour le patient un score de risque de mélanome (entre 0 et 100) grâce à un algorithme spécifique.
MELAPRED est issu de 15 années de recherche et présente les caractéristiques suivantes :
  • Spécificité d’un algorithme qui intègre les FDR cliniques et génétiques connus.
  • Mis au point et validé sur plus de 6000 personnes (cohortes de malades et contrôles sains)
  • Brevet APHP
  • Marquage CE et audition par l’ANSM

Le test MELAPRED permet :

  • Un dépistage plus précoce pour garantir un meilleur pronostic.
  • Un suivi personnalisé de vos patients.
  • Une surveillance spécifique des patients identifiés à haut risque par le test.
  • La sensibilisation et l'information des patients afin d’ éviter les conduites à risques.

Performances

courbe roc variables génétiques
Modèle ne prenant en compte que les variables génétiques (cohorte française en noir, cohorte espagnole en rouge pointillé)
AUC français (génétique) = 0.67
AUC espagnols (génétique) = 0.65
Le score génétique se réplique très bien
courbe roc variables génétiques + cliniques
Modèle prenant en compte les variables cliniques et génétiques sur la cohorte française (modèle clinique + génétique en noir, modèle clinique en rouge pointillé)
AUC (clinique + génétique) = 0.75
Le modèle est nettement amélioré

Etude Pilote (2014)

  • 261 patients, 23 médecins investigateurs
  • 50% patients sur Paris : CHU Bichat / Saint Louis + dermatologues libéraux (Coordination Nadem Soufir)
  • 50% patients sur Reims : CHU Reims + dermatologues + médecins généralistes (Coordination Florent Grange)
  • Proposition test + consentement éclairé
Résultats de l’étude pilote
- 162 patients à haut risque (64%) dont 30 % de patients sans phénotype à risque clairement identifiable
- 51 patients avec un nombre de nævus < 50
- 59 patients avec phototype 3 ou 4
haut